Refondation de l'école

Publié le par systeme-d-pour-fauches

Nous voici devant la décision du gouvernement de refonder l'école et de changer le rythme scolaire des enfants de primaire !

Si ce n'est encore qu'à la phase de projet, dès cet automne le projet de loi sera effectif et les changements nous seront imposés dès la rentrée 2013.

 

Ceci était déjà un projet de l'ancien gouvernement sous la présence de Nicolas Sarkozy.

 

 

Sur le rythme scolaire

Ce que l'on nous dit:

 

Le rythme scolaire est inadapté au rythme physiologique des enfants.

Puis on nous avance des chiffres comparant les horaires des français aux autres européens !

http://www.refondonslecole.gouv.fr/sujet/des-rythmes-educatifs-adaptes/

 

Ce que l'on voit:

 

Le rythme de vie en général n'est pas le même en France et dans les autres pays. On ne peut pas comparer ce qui est incomparable !

Le rythme familial, les modes de garde, les activités extra-scolaires, l'éducation même sont différents.

Doit-on aussi manger comme nos voisins parce que ceux-là sont plus grands ou plus intelligents ?

 

 

Ce que l'on nous dit:

 

 

On veut nous imposer un rythme de 9 demies journées par semaine avec le mercredi matin.

Les journées se termineraient à 15h30.

Il y aurait 7 semaines d'école pour 2 semaines de congé, toute l'année scolaire.

2 semaines de vacances nous seraient enlevées pendant les vacances d'été, et il semblerait que ce soit en juillet.

 

Ce que l'on verra

 

Certains établissements vont opter pour l'école le samedi matin car ils seront libres de choisir ! Tant pis pour les enfants de parents divorcés. Ca arrangera ceux qui font des activités extra scolaires le mercredi !

 

Les cours se terminant à 15h30, il faudra payer plus cher de garderie, les enfants feront toujours autant d'heures de présence dans l'établissement ou hors du foyer familial !

Ils feront même plus d'heure car le mercredi matin, ce sera rebelote ! Ceux qui doivent être à la garderie ou à l'école le matin à 7h30 dormiront encore un jour de moins, accumulant la fatigue !

 

Je pense aussi à tous ceux qui sont contents que les enfants fassent un jour de plus d'école, comme ça, ils ne trainent pas dans les rues…je ris ! Ils verront les plus grands dehors à partir de 15h30, une heure de plus à vagabonder…sauf peut-être si on les assomme à coups de devoirs ! Comme ça, ceux qui ne vagabondent pas sont punis d'office  ! Ca fera 1 jour de plus de devoirs !

 

7 semaines d'école d'affilée, ils en avaient 6 et déjà c'était trop longs pour certains ! Ah bien sûr, celui qui ne fiche rien en classe ne se fatigue pas trop, mais les studieux, eux, risquent de perdre de la concentration sur la fin de la période, et même de tomber malades, car la fatigue abaissent le système immunitaire !

 

La bonne idée d'enlever 15 jours de vacances en juillet. Le mois où les enfants peuvent le mieux se ressourcer car il y a plus de luminosité, les jours les plus longs se situent à cette période. Dans le Sud, les enfants vont crever de chaud en classe. C'est déjà le cas tout le mois de juin et ils finissent l'année scolaire encore plus fatigués que dans le Nord.

Parce que bien évidemment, on ne va pas doter les classes de climatisation, question de budget !

 

 

 

 

L'accompagnement pour les enfants atteints de handicap

 

 

Ce que l'on nous dit

 

On nous avance une fois encore des chiffres http://www.refondonslecole.gouv.fr/sujet/un-accompagnement-efficace-pour-les-eleves-en-situation-de-handicap/ , on nous dit que le nombre d'enfants handicapés scolarisés ont augmentés de 30%.

Il reste encore 20 000 enfants handicapés devant être scolarisés et qui ne le sont pas !

 

Ce que l'on voit

 

Ces chiffres en disent long sur l'imbécilité de ceux qui tiennent les cordons de la bourse.

Les AVS (assistantes de vie scolaires) sont en voie de disparition, elles sont octroyées aux écoles au compte gouttes, elles coûtent très cher !

 

Les classes sont déjà surchargées, et ce n'est pas fini, partout on perd des classes, les départs en retraités ne sont pas remplacés, il y trop de bureaux ou pupitres dans les classes, il n'y a pas de place pour un fauteuil roulant ou une personne adulte supplémentaire dans la classe.

Et puis, des parents pourraient penser que ça freinerait la progression de leurs enfants !

L'intégration des enfants handicapés dans les classes normales n'est pas une priorité pour tous les établissements. Il suffit de voir les aménagements et les accès !

Des enfants sont scolarisés en maternelle, et une fois qu'ils ont atteint l'âge de 6 ans, personne n'en veut ! Dopit-on les parquer dans des établissements spécialisés? Si certains y trouveraient un environnement qui les aiderait à progresser, ce n'est pas le cas d'autres !

Les enfants sans handicap (façon de parler) tirent vers le haut l'enfant atteint d'un handicap, l''inverse n'existe pas ! Au contraire, c'est un plus dans la vie des enfants de voir, de comprendre, la différence des autres. Ils se rendent bien souvent compte du potentiel des enfants handicapés, mieux que leurs parents !

 

 

Une attention accrue à la santé des élèves

 

On nous dit

 

Des chiffres, toujours des chiffres: http://www.refondonslecole.gouv.fr/sujet/une-ecole-attentive-a-la-sante-des-eleves/

 

30% des postes des médecins et infirmières étaient non pourvus en 2010.

 

"Il apparaît donc nécessaire de réfléchir à une révision des modalités d’organisation et de mise en œuvre de ce suivi afin d’en garantir l’effectivité et la qualité partout et pour tous." <= oui, j'en parlerai à mon cheval !

Cette phrase vous la trouverez dans le contexte d'une constatation  de l'absurdité du manque de suivi des enfants par des visites médicales régulières !

 

Ils veulent aussi s'engager sur plusieurs points comme parler des jeux dangereux, les gestes de premiers secours, le mal-être, la sexualité, les maladies sexuellement transmissibles, l'accès à la contraception

 

 

Ce que l'on voit

 

L'infirmerie existe, mais personne dans le bureau. Pourquoi ?

Restriction budgétaire !

 

La sexualité n'a pas d'âge, on n'a pas le droit d'imposer sa connaissance à un âge désigné ! C'est une approche de la vie intime qui doit être réservée à la famille !

Un, une enfant qui ne veut pas en parler à tel âge, c'est son droit le plus stricte, lui imposer des leçons ou des devoir, voire même des contrôles dessus est inadmissible !

 

Qu'on s'en tienne à la reproduction en général, et pas la sexualité humaine !

 

 

 

L'éducation à la citoyenneté

 

Ce que l'on nous dit:

 

On veut faire comprendre à nos enfants que c'est un devoir que de s'intéresser à la politique et aux élections !

Dès le collège, les jeunes devront apprendre et comprendre le fonctionnement du gouvernement, la commune, la région…mais en commençant à l'échelle de leur établissement !

 

 

Ce que l'on voit

 

L'éducation civique est passée à l'as il y a bien longtemps déjà, on veut la remettre sous le nez de nos enfants sous d'autres noms ! Le CESC va s'en charger (le comité d'éducation à la santé et à la citoyenneté)

Le problème, c'est que l'influence des parents sera toujours supérieure à ce que les enfants apprendront à l'école !

Sans vouloir les diriger vers une politique plus proche de celle du prof, elle risque d'éloigner encore plus les futurs électeurs des urnes, ne sachant plus qui et quoi croire !

  

Une approche comme l'était l'instruction civique est bien meilleure, mais que dire de 10 heures par année scolaire sur ce sujet ? Oui, 10 heures c'est ce qui est prévu…mais alors, quelle autre matière passera à l'as cette fois, le sport ?

Ce ne serait pas nouveau, déjà en primaire, les heures de sports sont troquées ou carrément annulées pour laisser du temps aux autres matières dont le programme ne pourrait être bouclé !

 

 

Le climat apaisé dans les écoles et les établissements

 

On nous dit:

 

6% des collégiens sont victimes de harcèlement.

On nous dit que seuls 10% des établissements font part de 58 % des  incidents qui sont recensés en France !

5% d'absentéisme des élèves, il faut faire quelque chose pour y remédier

 

 

Ce que l'on voit:

 

On nous enlève les pions, les CPE, dans les zones non prioritaires. Le budget, toujours le budget. Il faut racler ce que l'on peut, tant pis pour ces gamins qui font partie des dommages collatéraux !

 

Les personnes responsables, comme des directeurs d'établissement, des profs minimisent les incidents ou cachent des faits plus graves aux autorités pour ne pas faire de vagues ! Pourquoi ?

 

5% d'absentéisme des élèves, et combien de pourcentage de profs ?

Les profs qui se font porter pâle par ras le bol, dépression, maladies nerveuses, à cause des classes surchargées, les élèves agressifs, perturbateurs…

 

 

 

En bref

Ce qu'ils veulent

 

On nous envoie de la poudre aux yeux pour mieux cacher le vrai malaise !

On veut nous pomper jusqu'à la moelle, le dernier biffeton mis de côté pour un loisir !

On veut guider l'esprit des enfnats et celui des parents dans une seule direction, ça va mener où ? A une révolte, une révolution ?

 

Ce que l'on va voir

 

 

Ils devraient alléger les classes, les cours seraient plus faciles à suivre !

Remettre des assistantes sociales, des infirmiers, des pions, de CPE pour la sécurité physique et mentale de nos enfants ! Et la tranquillité des parents

Il faut remplacer les profs absents dès le second jour quand personne n'a été averti avant, et dès le premier jour si cette absence était connue !

Je ne me pencherai pas sur le problème des devoirs ici, bien que je ne cautionne pas du tout ce travail supplémentaire.

Il faudrait commencer par pallier à ce qui est important comme la sécurité, le nombre de profs, l'intégration des handicapés avant de vouloir changer le rythme scolaire des enfants !

 

N'oublions pas que ce sont encore les parents qui vont payer la facture !

Beaucoup n'ont pas encore compris que les enfants n'auront pas plus d'heures au total pour boucler le programme, mais qu'ils auront un jour de plus et une  heure de plus les autres jours à payer pour faire garder leurs enfants !

Bien sûr, on ne parle pas de ceux qui auront une autorisation de sortie dès 15h30 pour trainer dans les rues…ce seront toujours les mêmes qu'avant ! Au final, ce ne sont que les enfants studieux et avec une éducation stricte qui seront les plus touchés par cette soi-disant refondation de l'école, la fatigue en plus…

J'attends amèrement la refondation de l'école qui suivra celle-ci, celle qui prouvera que c'était carrément la connerie du siècle !

Commenter cet article