Que faire contre les fermetures de classes

Publié le par systeme-d-pour-fauches

petition-image-9d127b7d22139aa92a76f9eb6a299daa.jpg

 

Les fermetures de classes, les fermetures d'écoles ne sont pas une fatalité !

On peut les empêcher, les arrêter, s'y opposer !

Mais pour cela il faut se mobiliser en masse !

 

 

Pourquoi l'Etat ferme t-il des classes ?

 

L'Etat compte, racle les fonds de tiroirs, vole l'argent des enfants pour renflouer ses caisses !

L'Etat aime la compétition et veut rivaliser avec les autres pays, il veut être le meilleur !

L'Etat a une façon de compter bien particulière, mais toujours dans le but de nous piquer notre argent et plutôt deux fois qu'une !

L'Etat ferme les classes parce que les parents laissent faire, ou ils  s'en foutent, ou ils ne savent pas qu'ils peuvent éviter cette catastrophe annoncée !

 

Oui, l'Etat réduit les subventions de chaque académie, de chaque établissement scolaire, et n'a aucun remord à supprimer un poste d'enseignant, même si un départ à la retraite une année plus tard résoudrait son problème de fermeture de classe par un non remplacement de poste ! L'Etat prend le fric où il peut dans l'urgence !

 

Oui, l'Etat français aimerait être en tête des score au niveau fric, sortie de la crise, triple A, et avec les meilleurs résultats scolaires…mais à tout vouloir en même temps, il se fourvoie et sombre lamentablement sous les quolibets des voisins !

 

Oui, l'Etat compte bizarrement pour fermer des classes ou des écoles !

S'il y a 3 écoles dans un rayon de tant de Km, il va favoriser la séparation de la maternelle et de l'élémentaire ! Vous aurez donc des fratries séparées de 5km ou plus et devant manger à la cantine, surtout s'il n'y a pas de ramassage scolaire entre midi et deux !

Dans les villages étalés par exemple dans lesquels on compte 2 maternelle et 2 élémentaires, on compte le nombre total de classe maternelles, ainsi que le nombre total de classes élémentaires.

On compte le nombre total d'élèves de maternelle, pareil pour les calsses en élémentaire.

On divise le nombre d'élèves par le nombre de classe en maternelle, et toujours pareil en élémentaire pour voir une moyenne d'élèves en maternelle et aussi en élémentaire !

Le résultat donne par exemple 24, ou 25 en moyenne ?

Et bien on recommence le calcul pour voir ce que cela donne en supprimant une classe !

Moins de 28 par classe, ça passe ! Si l'Etat pense que les effectifs dans les écoles ne vont pas trop bouger, ils ferment la classe sans regarder plus loin !

Sachant que les parents doivent faire plus de Km pour aller chercher leurs enfants, à pied ou en voiture, l'Etat a gagné les taxes cantine ou les taxes essences, pneus…

 

L'Etat prend les parents pour des moutons ! L'Etat a bien sûr évité de leur signaler que ce sont eux seuls, les parents, qui pouvaient changer tout ça ! Les fermetures d'école sont sous l'unique responsabilité des parents!

Imaginez, que les parents ne fassent plus d'enfants (J'ai dit, imaginez…) ou que les parents décident de faire l'école à la maison, donc de déscolariser les enfants parce qu'ils ne sont pas satisfaits des programmes et de leurs applications. Sachez que vous pouvez facilement inculquer en 3 ou 4 mois le programme d'une année à votre enfant sans stress ! Pourquoi ne le fait-on pas, pour garder un lien social pour l'enfant, qu'il ait des amis !

Mais quand on voit certains enfants rester dans leur coin et préférer rester à la maison plutôt qu'aller à l'école, on se demande si on ne ferait pas mieux de sauter le pas…il serait aussi sociabilisé puisqu'il existe des associations qui se retrouvent régulièrement pour partager leurs expériences, les frais de bus et d'entrée pour des visites pédagogiques, des jeux, des renforcements dans certains thèmes par des personnes plus érudites dans ce domaine !

Que les vacances reviennent moins chères, car on les prend quand on veut, on peut même voyager plus loin, les études sont à la maison de vacances aussi ! Ils peuvent faire 3 années d'études en 2 voire plus ! C'est comme ça que certains peuvent passer le BAC à 13 ou 14 ans sans stresser !

En sachant cela, doit-on encore agir comme des moutons et suivre les mouvements de l'académie ou du ministère de l'éducation nationale ?

C'est à nous de montrer que l'on peut se passe de l'académie, du ministère…croyez-vous qu'ils apprécieront d'être mis à pieds tous ces ronds de cuir ?

La semaine à 4 jours et demi, avec la réduction des heures de la journée d'école, la suppression des classes, le changement de méthode d'apprentissage à la lecture, au calcul…même les profs à 50 ans doivent aller réapprendre à faire des divisions avec la nouvelle méthode !

Pour létat, tout n'est que technique et il a poussé les parents à chercher la compétition entre eux au détriment de leur progéniture !

Il serait bon que l'on ne valorise réellement que les acquis, et non les notes, cela est un pas appréciable que l'Etat a fait, on ne va pas leur retirer !

Mais à chaque pas, ou main donnée, il y a 2 pas en arrière !

On donne d'un côté pour que les parents ne rouspètent pas, qu'ils se taisent !

 

Et bien non, c'est fini !

Les parents vont montrer qu'ils sont capables aussi de dire NON !!!

 

 

La parole est à qui ?

 

La parole et les actes sont dans le camp des parents !

L'Etat fait en sorte de ne pas être clair, de tout compliquer pour que l'on s'y perde, que l'on ait l'impression de perdre notre temps, et donc, on ne fait rien !

 

Si le 13 porte malheur à certains, l'année 2013 doit être une année à inscrire dans les annales de la république !

Sans faire de politique, ici, n'est pas le débat de la droite ou de la gauche avec toutes les couleurs en dégradé ! Ici nous parlons école, enfants, avenir, études et responsabilité !

Pas question de remettre la faute sur les uns ou sur les autres, la faute, c'est la notre, celle de fermer nos gueules depuis trop longtemps, celle de tout laisser faire sans broncher, c'est notre faute à nous parents !

 

Ouvrons-la !

Disons ce que l'on pense, écrivons-le !

Bon sang, s'il ne dépend que de nous de garder nos écoles, de faire en sorte que nos enfants aient un bon niveau d'études, que nos enfants vivent leur scolarité en sécurité…ouvrons-la !

 

Je suis parent délégué depuis 2 ans maintenant !

Avant, pendant des années, j'ai subi, je ne savais pas !

J'ai des grands enfants de 31 à 23 ans !

Et j'ai des plus jeunes de 10 à 6 ans, ce sont les miens, et je vois tout ce que j'ai raté, ces années à subir sans rien dire, ces années de lâcheté !

J'a        vais peur de quoi, du ridicule ? Et bien c'est maintenant que je me sens ridicule de ne pas avoir agit avant et de ne pas avoir rameuté les foules !

Franchement, on n'en serait peut-être pas là aujourd'hui ! C'est ma faute, la faute à ma voisine aussi, et à ma cousine, et à toi, qui lit…se taire, c'est accepter !

 

Nous pouvons faire bouger les choses par le refus des fermetures de classes !

Encore, on pourrait accepter qu'un départ en retraite sur deux ne soit pas remplacé, mais au point où on n'en est, même ça, on ne doit pas l'accepter !

On a perdu des écoles, du travail des villages !

 

Imaginez deux minutes, je vous emmène avec moi dans un monde merveilleux:

 

On ouvre une école à la campagne, il faut en construire une nouvelle, parce que l'ancienne n'était pas aux normes ! Les 10 enfants du village qui prenaient le bus le matin à 7h45, pourront se lever plus tard (Yes ! pour le biorythme et la chronobiologie des enfants) car ils iront à l'école à 500m !

A midi, un des parents, un grand-parent viendra le chercher pour lui donner à manger, il jouera un moment avant de repartir à l'école ! le soir, il ne prendra pas le bus et ne fera pas les ¾ d'heure le séparant de 10km de sa maison ! Il aura le temps de jouer un peu !

Des jeunes parents viendront s'installer dans ce havre de paix ! Un restaurant, une épicerie, uns salon de coiffure, une menuiserie…ouvriront au village apportant de la vie, de la joie. Du chômage en moins, des sourires en plus, des élèves qui apprendront mieux même dans des classes à multi niveaux, au contraire bénéfiques pour certains enfants en avance dans des matières et où les autres ne sont pas acquises !

 

Des classes à moins de 20 élèves, où tous pourraient avancer efficacement!

Pas de chahut, d'énervement, les seuls éléments perturbateurs pourraient être gérés plus facilement !

Plus d'absentéisme des professeurs pour dépression nerveuse, ou fatigue intense ! Plus de cris dans les classes, de punitions, de stress, de maladies dues à la promiscuité !

 

Savez-vous que la promiscuité crée des bactéries, ou des microbes !

Qu'il est de plus en plus difficile de trouver des médicaments efficaces contre des maladies bénignes car la promiscuité fait muter ces bactéries ? Des endroits clos, surchauffés et dans lesquels les personnes et en particulier les enfants sont très proches les uns des autres créent ces maladies difficiles à soigner !

 

Pour toutes ces raisons…OUVRONS-LA !

 

 

Comment dire NON !

 

 

Quand son propre établissement perd une classe, il faut en parler au directeur, aux parents délégués, aux autres parents et voir leur réaction !

S'ils ne sont pas motivés, il faut les faire réagir, si comme moi, vous êtes meilleur à l'écrit qu'à la parlote, alors faites passer des flyers que vous demanderez  au directeur de photocopier ! C'est dans l'intérêt de son établissement, il ne vous le refusera pas !

Alertez les écoles voisines, intéressez-vous des autres écoles allant perdre une classe aussi, réunissez les écoles…

 

L'important est de mobiliser son école du mieux possible mais de se solidariser avec les autres aussi !

 

Si votre école n'est pas menacée à la prochaine rentrée, elle peut l'être la suivante ! Il faut penser que si la solidarité marche dans un sens, elle doit marcher dans l'autre !

Il faut apporter sa contribution aux écoles environnantes, rien qu'en faisant du nombre, en signant les pétitions !!

 

L'Etat compte sur la division, pour mieux régner !

 

Une école se bat, elle ne fait peur à personne ! Plusieurs écoles se réunissent, un département entier est solidaire, une région lutte pour la même cause…où cela va se terminer ?

On ne doit plus accepter leur joug !

 

On peut faire des banderoles, les accrocher, se rassembler pour montrer que l'on dit non !

On peut appeler les média pour faire constater la mobilisation des parents !

On peut refuser un jour de mettre les enfants à l'école comme nous on va le faire le 22 mars prochain !

On avertit dès aujourd'hui les parents pour qu'ils prennent leurs dispositions pour faire garder leurs enfants ce jour-là ! On fait signer un papier aux parents ayant un enfant qui mange à la cantine, pour que son repas ne soit pas comptabilisé !

On fait signer une pétition que l'on enverra au directeur de l'académie, ainsi qu'au ministre de l'éducation nationale.

 

Vous écrivez sur des listes de pétition, vous écrivez votre lutte sur Facebook, vous envoyez vos témoignage aux journaux…il faut en parler !

 

 

A qui envoyer les pétitions

 

 

Déjà, il faut avertir l'établissement et la mairie de votre action.

Le directeur de l'établissement n'est qu'un simple "locataire", c'est la mairie qui est propriétaire de l'établissement. C'est elle qui donne son aval si jamais vous voulez occuper les lieux !

La plupart des manifestations se font à l'extérieur des locaux.

En cas de mise place d'un plan Vigie Pirate, comme maintenant, vous aurez moins de possibilité, assurez-vous auprès de la police et de la mairie de vos possibilités !

 

Le directeur de l'académie a une sorte d'épée de Damoclès au-dessus de la tête, il suit les ordres ! On lui demande tant de suppressions de classes pour rapporter de l'argent à l'Etat, il doit jongler au plus serré !

Ce n'est pas sur lui que l'on doit "taper" !

Mais il doit être au courant que l'on mène une action !

Donc, avant d'entamer une action, on l'avertit, et pour la pétition, on la lui envoie mais juste pour satisfaire se curiosité, cat on doit l'envoyer en priorité au ministère de l'éducation nationale, le responsable de ce gâchis après le Président !

Le directeur de l'académie grade sous le coude 4 ou 5 "dérogations" ou erreurs à réparer en refusant en fin de compte une suppression de poste…pour le non remplacement par un départ à la retraite, c'est plus difficile ! Il faut donc se battre pour récupérer cette classe becs et ongles !

 

Je récapitule:

Pour l'action:

Il faut avertir le directeur de l'établissement, les professeurs, les parents, la mairie, le directeur de l'académie, les médias.

 

Pour la pétition:

Il faut avertir: la mairie qui peut appuyer notre lettre, le directeur de l'établissement, le directeur de l'académie et le ministre de l'éducation nationale.

 

Je vous souhaite bon courage et surtout, bonne solidarité !

Cherchez sur le Net " Pétition Canet en Roussilon non à la fermeture de classe "…venez signer, et mettez moi en commentaire où signer la votre !

Commenter cet article