Les droits et les devoirs des parents d'élèves

Publié le par systeme-d-pour-fauches

Le 27 septembre 2011, les professeurs sont appelés à la grève pour contester les réductions de moyens pour éduquer nos enfants scolarisés.

 

Cette date est arrêtée et diffusée depuis juin 2011, mais nombre de parents vont arriver à cette date et ne seront pas préparés au fait que leur enfant ne sera pas scolarisé ce jour.

 

Certaines écoles resteront fermées, alors que d'autres auront prévu un système de garderie, pour effectuer un service minimum mais sans cantine pour beaucoup.

   

 

Nous devons être solidaires

 

Les parents ont leur mot à dire, mais nous sommes nombreux à l'ignorer.

Il faut faire passer le message pour que les enfants ne soient pas les otages des finances de l'Etat.

 

L'an passé, des classes ont été fermées

Des posts de professeurs ont été supprimés

Des départs à la retraite n'ont pas été remplacés

 

Si les dénominations sont différentes, le résultat est le même, une réduction du nombre de classes.

 

Si les enfants sont trop nombreux par classe, il y a une promiscuité évidente, toutes les salles ne faisant pas non plus la même superficie, beaucoup sont plus lésés que les autres.

 

Promiscuité = problèmes de santé

Promiscuité = énervement et manque d'assiduité

Promiscuité peut entrainer l'échec scolaire surtout chez les plus jeunes.

 

 

153255609_6cb1e9cb7d.jpg

Le chiffre 28

 

C'est plutôt un nombre, mais l'état parle de chiffres au niveau des écoles, déjà nos enfants ne sont que des numéros comptabilisés de 1 à 28 au maximum par classe.

 

28, le nombre à partir duquel on peut demander une réouverture de classe, mais, les statistiques montrent un chiffre de 27,2 élèves par classe par exemple.

 

Le calcul pour l'inspection académique et le ministère de l'éducation nationale est assez surprenant.

 

On prend le nombre d'élèves, et on le divise par le nombre de classes au total pour les écoles élémentaires, ou maternelles de la ville. Si le résultat est inférieur à 25 pour un nombre de 10 classes minimum, on fermera une classe d'une manière ou d'une autre pour renflouer le budget de l'état!

Vous l'avez compris, on ne calcule pas les effectifs par école, ou par classe, mais en prenant la totalité des classes d'une école pour la diviser en nombre de classe.

 

A côté de ça, on utilise 160 millions d'euro pour installer des radars pédagogiques qui ont montré des faiblesses flagrantes rapidement. La pédagogie ne devrait-elle pas être réservée aux enfants ?

 

Appel à la grève nationale le 27 septembre 2007

 

Il faut pour cet appel montrer notre solidarité aux professeurs qui se battent pour nos enfants, comme nous devrions le faire nous-mêmes.

 

Pour cela, le mieux est de demander aux professeurs et aux directeurs des écoles ce que vous pouvez faire pour les aider.

 

Une fois les parents délégués nommés et élus par les autres parents, ils font passer des messages et peuvent inciter à manifester contre le système, mais, la majorité des parents ne suivant pas le mouvement et allant même jusqu'à le critiquer véhément, les délégués se voient dans l'obligation d'abandonner l'idée d'aider les profs dans leur lutte, et laisser les classes et les écoles se fermer les unes après les autres sans rien pouvoir faire.

 

Nous devons enfin nous soulever et même si les délégués baissent les bras, même si nous restons une poignée, il faut faire du bruit et rameuter les troupes autour de nous pour dire, non !

On ne veut pas que nos enfants soient élevés comme du bétail, nous n'avons pas donné naissance à des poulets de batterie, mais à des enfants pour lesquels on veut le meilleur !

Commenter cet article