Un cri du coeur

Publié le par systeme-d-pour-fauches

Un cri du coeur

La famille Fugain, je la suis depuis ses débuts.

J'ai grandi avec "C'est un beau roman", "Fais comme l'oiseau", l'époque du Big Bazar. Une belle histoire justement que celle de ce groupe qui chante pour s'en sortir. Le leader: Michel Fugain avec ses cheveux longs et ses cuissardes !

 

J'ai appris à connaitre sa femme qui a inventé des vêtements pratiques pour ses enfants et pour les autres via le site Vert-Baudet. Les pantalons qui se transforment en bermudas voire en short au gré de nos envies !

 

Les enfants sont nés sans faire de bruit. Pas de médiatisation à outrance. Une famille discrète selon la vision extérieure que nous en avons, nous, le simple public.

 

Un jour, j'entends parler de Laurette, de plaquettes, une très mauvaise rime qui ne rime à rien ! Je prends conscience que la famille Fugain est en train de vivre un drame, la perte d'un enfant, d'une sœur. C'est triste et ça me touche. A cette époque, je ne surfais pas sur Internet et j'étais en pleine PMA, donc la tête bien prise ailleurs, surtout que ma grossesse a été des plus chaotiques. Laurette est partie 1 mois moins 1 jour avant que je mette au monde ma fille, mon 4ème enfant.

 

Je ne voyais pas vraiment l'intérêt de lire le livre de Marie Fugain, pensant que ce n'était qu'un appel au don de plaquettes, de sous, de sang, de moelle…

 

Le livre

 

Poche: 190 pages

Editeur : J'ai lu (29 mars 2013)

Collection : J'ai lu témoignage

Langue : Français

ISBN-10: 2290059722

ISBN-13: 978-2290059722

Dimensions du produit: 18 x 1,1 x 11,2 cm

Prix: 5,60 €

 

 

Résumé: 4ème de couverture

 

Mai 2002, Marie Fugain perd sa petite soeur, Laurette, des suites d'une leucémie. Tout le monde compatit à la douleur de ses parents, au désarroi de son petit frère, mais personne ne se soucie d'elle, l'aînée, la vivante. Ni ce jour ni après. Pourtant, elle aussi est dévastée par ce chagrin que chacun garde pour soi et compense comme il peut. Petit à petit, la tribu Fugain éclate : le père s'enferme dans la musique, la mère ne vit plus que pour son association. Partagée entre colère et désespoir, Marie craint d'en faire pâtir à son tour sa vie personnelle. Mais le souvenir de Laurette et de sa joie de vivre lui donne enfin le courage de reprendre le dessus. Un combat qui aura duré presque dix ans.

 

J'ai lu

 

Angélique, une bonne ciaopine m'a envoyé le livre après qu'elle l'ait fini et en ait vanté le contenu.

 

Ce n'était pas du tout le livre auquel je m'attendais.

Ce livre, une édition "J'ai lu", c'est un cri du cœur.

 

Marie, on l'a connait pour ses apparitions dans Navarro, elle joue bien, je l'aime bien, elle a ce physique "nature" plein de fraicheur qui fait du bien !

 

Le livre est écrit à coups de flash-backs en partant de la fin. La toute fin, celle sur laquelle on reste ! Oui, celle où l'on reste alors que l'autre est parti (e) pour toujours.

 

Laurette est partie et sa grande sœur ne comprend pas ! Pourquoi ? Pourquoi elle ? Pourquoi sa sœur ? Pourquoi pas elle ? Un cauchemar, un mauvais rêve, une mauvaise blague !

 

La réalité si dure, est bien là, ils étaient 3 dans la fratrie, les voilà, 2 ! Bizarrement, personne ne se rend compte qu'elle peut souffrir de la disparition de sa sœur ! Une souffrance indescriptible qu'elle se sent obligée de partagée avec nous, parce qu'il faut partager ce poids, trop lourd ! Un livre libérateur écrit avec des mots simples, au coup par coup du flux de la montée des émotions ! Un livre écrit avec des larmes et des sourires, des souvenirs et un avenir flouté.

Marie se sent un peu plus apaisée maintenant, on peut le lire dans les dernières pages, la raison est bouleversante, j'en ai encore les larmes qui me montent aux yeux en écrivant ces mots !

 

Je vous recommande la lecture de ce livre, on y prend conscience que souvent on oublie d'épauler certaines personnes ! Un livre à offrir !

 

On parle aussi dans cet ouvrage de l'association Laurette Fugain dont la maman est la présidente et Marie y a trouvé une petite place. On y parle également de l'éclatement de la famille, la souffrance fait souvent bien des dégâts !

 

 

Publié dans Idées cadeaux

Commenter cet article