Comment faire l'école à la maison ?

Publié le par systeme-d-pour-fauches

Comment faire l'école à la maison ?

Voilà, la question est posée !

Que vous l'appeliez, "Ecole en famille", "Ecole à la maison", "IEF" "Instruction dans la ou en famille"…vous avez la charge d'instruire votre enfant.

 

Instruire son enfant soi-même, hors école de la République

 

Comme vous l'avez déjà, vu, lu, si l'instruction est obligatoire pour les enfants de 6 à 16 ans, l'école en établissement ne l'est pas ! Bien sûr, peu de gens le savent et se croient obligés de scolariser son ou ses enfants dès la première année de maternelle.

 

Pour entrer à la maternelle, il faut être propre, c'est-à-dire, ne plus porter de couche. Il est assez difficile, voire impossible pour certains enfants d'aller faire ses besoins sur commande. Telle heure pipi, telle heure tu te retiens !

Voici la première sombre réalité de la vie en société, les premières brimades dues à la culotte mouillée. Sans compter la colère des parents devant les pleurs de l'enfant qui ne veut pas aller sur le pot ou aux toilettes.

Avec l'école à la maison, l'enfant grandit à son rythme, il sera prêt quand il sera prêt, no stress !

 

Dès 4 ans, plus de sieste à l'école, en 2009 par exemple, ils dormaient encore pendant 1h l'après-midi en moyenne section, à quelques exceptions près, des enfants ne la font plus depuis longtemps. Une de mes filles a arrêté à 2 ans et demi, tandis qu'une autre la faisait encore à 4 ans et demi !

 

La maternelle n'étant pas obligatoire, pourquoi se prendre la tête et ne pas laisser l'enfant grandir sereinement ? Si c'est pour des questions d'argent…les raisons sont assez peu valables sachant que l'école à la maison évite bien des frais.

 

Comment s'y prendre avec les plus jeunes ?

 

Et bien, je dirais, comme vous faisiez jusqu'à ce que l'enfant soit en âge d'aller à l'école maternelle. Il n'y a pas de mode d'emploi, on vous a livré votre enfant sans notice, ce n'est pas maintenant qu'elle va arriver !

 

De lui-même, l'enfant pose des questions, il s'intéresse à beaucoup de choses, il a soif d'apprendre. Vous remarquerez d'ailleurs, que les enfants scolarisés à l'Ecole de la République ne posent plus de questions. La raison en est simple, ils ont déjà une overdose d'informations et ne savent pas quoi en faire. Il leur est donc inutile de quémander une information supplémentaire.

 

Bien des enfants ne comprennent pas de suite une leçon, mais comme ils l'ont travaillé en dehors de la maison, par un professionnel, tout ce qui sortira de la bouche de ce pro sera parole d'évangile, même s'il y a des erreurs. Combien commencent à tout mélanger et…"Si, c'est vrai, c'est la maîtresse qui l'a dit !"

Papa, maman perdent en crédibilité, et ce n'est que le début !

 

Sur 6 enfants, 2 sont allés à l'école comme tout un chacun. J'ai suivi le mouvement du haut de mon jeune âge !

Ma 3ème avait des horaires de siestes non compatibles avec les horaires scolaires, j'ai suivi ma fille, et non la montre.

Elle n'est allée à l'école qu'à 4 ans et demi, juste parce que l'école maternelle n'était pas obligatoire, mais la dernière année avait l'air très important.

Qu'a-t-elle étudié en attendant ? Qu'ai-je acheté pour la faire travailler ? RIEN

Non, rien de plus que d'habitude. Elle aimait tout ce qui était électronique…de l'époque, les claviers, les téléphones…à clavier ! Elle aimait les magazines, les livres, les dessins animés. Elle aimait aller en courses avec papa, elle était un peu son pense-bête ! Elle aimait aider papa en dévissant les boulons sous la voiture…On a juste continué comme avant, ni plus, ni moins ! Elle s'intéressait à tout, posait des questions sur les émissions. Côté gustatif, elle aimait tout et voulait savoir ce que c'était, la forme du fruit ou du légume, la forme et le bruit de l'animal…

 

Depuis toute petite, je lui montrais les aliments que je lui portais en bouche, je les lui faisais sentir, puis goûter du bout de la cuillère pour ne pas la prendre en traitre…Un lien de confiance s'établissait entre nous !

 

J'ai fait la même chose pour ma plus jeune fille, elle n'est rentrée à l'école qu'à 5 ans, en grande section. Elle n'aimait pas y aller, mais elle s'y sentais bien…contradiction quand tu nous tiens !

 

Les 2 garçons, les plus jeunes, ont tenté l'école en petite section pour faire comme la grande sœur pour l'un et comme les 2 autres pour les dernier 1 ans après, et ça s'est soldé par des pleurs, 2 matins…1 matin de trop pour moi vu leurs intensités ! 1 ans plus tard, la rentrée s'est bien passée…1 année avec des hauts et des bas pour l'un et super pour l'autre !

 

Ca s'est assez vite dégradé !

Mais il y avait tout de même plus de bons côtés que de mauvais pour eux !

Et surtout, je ne savais pas que je pouvais leur faire l'école à la maison, l'instruction en famille dès leurs 6 ans !

Si j'avais su, dès que j'ai vu qu'il y avait souffrance, je les aurais sortis de là !

 

En un mot, de la naissance à l'entrée facultative à l'école, vous êtes à l'écoute de votre enfant, vous lui apprenez ce qu'il a à apprendre…marcher, manger, aller sur le pot et vous le laissez jouer ! Pourquoi ne pas continuer ainsi, l'éduquer et répondre à ses questionnements ?

 

 

Dès 6 ans, on nous demande des résultats

 

Lorsque les enfants sont scolarisés à l'école de la République, ils ont un emploi du temps chargé !

Ils doivent apprendre à lire, écrire, compter, principalement mais pas seulement…au même rythme que tous les autres enfants de son âge !

Il ya une technique, et il faut la suivre, jusqu'à ce que le ministère se rende compte que les résultats sont moins bons que dans les autres pays et nous changent les techniques d'apprentissage, de travail ! De nombreux professeurs des écoles connaissent les meilleures méthodes à utiliser selon l'enfant ! Une classe non surchargée permettrait d'ailleurs d'avoir de meilleurs résultats avec un accompagnement individualisés et une méthode adapté à chacun !

En IEF, école à la maison, instruction à domicile nous avons le temps de chercher, trouver les méthodes d'apprentissage de la lecture et aux calculs qui fonctionnent sur chacun de nos enfants ! le jeu est l'une des meilleurs sources d'apprentissage ! mais voilà, nos méthodes ne plaisent pas toujours car elles ne sont pas forcément comprises ! Peu d'écrits, peu de travail palpable, peu de réponses aux questions techniques calquées sur la scolarité traditionnelle. Oui mais …les résultats sont là tout de même, écoutez l'enfant, parlez avec lui, et vous comprendrez qu'il a une façon particulière de répondre, d'analyser, il vous surprendra par ses connaissances !

Ah oui, mais voilà, ces apprentissages ne sont pas de son niveau ! Trop haut, trop bas…et l'anglais ?

 

Au début, on avait comme objectif, le socle commun à 16 ans, maintenant, on nous met une épée de Damoclès au-dessus de la tête…le socle commun doit être atteint à chaque palier 1, 2 et 3 ! Ces paliers changent régulièrement aussi pour nous tirer vers le haut nous, et tirer vers le bas, les scolaires !

 

Nos enfants instruits en famille devraient avoir le droit de prendre leur temps à condition de savoir lire en comprenant ce qu'il lit, écrire avec une orthographe correcte, compter, arithmétique, géométrie, tout ce qui servira plus tard dans sa vie de tous les jours et dans son métier !

S'il lit à 13 ans seulement, il sera aussi capable de lire Zola qu'un autre…voire même plus !

Il s'intéressera obligatoirement à la lecture, il y a des modes d'emploi, des BD, des légendes sur des planches qui vont les inciter à apprendre à lire ! Compter, ils le font très tôt, c'est un automatisme, comme le dessin, la sculpture, le taillage de bâtons etc…

Laissez des enfants de 6 ans dans une forêt, non, ne les abandonnez pas, observez-les, restez à vue pour eux…ils vont vous construire une cabane ensemble, en se partageant les tâches, ils vont la meubler, définir les pièces et jouer dedans plus vite que n'importe quel candidat de Koh Lanta !

Plus vous laissez les enfants libres, et plus on les pousse vers le haut !

Mais voilà, pas le droit, on nous l'interdit, l'enfant doit savoir lire à 6 ans, écrire et compter jusqu'à 20 en même temps ! Après on s'étonne que les enfants arrivent en 6ème sans savoir lire et écrire correctement !

 

Il faut que l'enfant sache lire et écrire à l'entrée en 6ème, un point c'est tout !

Les parents qui désirent instruire leurs enfants devraient avoir un contrôle commun tous les ans ou fin de cycle ou palier. Les contrôleurs devraient juste vérifier leur capacité à se mouvoir, parler ensemble. Ils pourraient leur poser des questions juste pour constater qu'il y a bien instruction, c'est tout !

Qu'ils leur fassent faire un dessin avec légende, le situer dans le temps, ils pourront ainsi constater qu'ils savent écrire, qu'il y a des mensurations, mesures étudiées, respectées…

 

Ca, c'est de l'utopie !

 

Ma technique avec mes enfants

 

Pour ma part, je n'ai pas appris à lire à mes enfants, ils l'ont fait en grande section pour deux et au CP pour l'autre, si je ne me base que sur les 3 derniers !

 

Quand mes enfants étaient à l'école, tous les soirs aux devoirs il fallait que je reprenne le programme car ils n'avaient pas compris ! je jouais donc la maitresse ! Tous les ans j'achetais le programme de l'année, genre Bordas, qui contenait le cours, les exercices guidés, les exercices et les corrections dans toutes les matières ! Et bien je continue, mais à ça j'ajoute certains autres supports…pour cela, j'écrirai un article pour vous les présenter !

 

Ce que j'ai compris, en déscolarisant mes enfants, j'ai dû leur permettre de respirer, prendre le temps de décompresser, il ne fallait surtout pas les assommer de nouvelles données trop rapidement et en nombre !

 

Nous travaillions tous les jours, mais peu de temps en formel, on faisait des recherches à plusieurs sur une matière qui les attirait ! Sciences, maths, géo…je les suivais !

L'un cherchait, l'autre écrivait au tableau, puis on groupait les infos et on les transformait en phrases concises qu'ils pouvaient enfin écrire sur une feuille, un cahier…

 

Ils ont compris qu'il n'y avait plus vraiment d'horaires ou plutôt que c'était eux qui décidaient du moment auquel on commençait à travailler…

 

Quand il faisait chaud, en été, ils travaillaient l'après-midi, le matin, ils profitaient de la plage…maintenant, ils profitent de la piscine, du tennis, de jouer dehors dans leur tente ou des promenades dans la campagne…l'après-midi, il faut rester à l'abri du soleil !

L'hiver, c'est le contraire, on travaille le matin et on se promène l'après-midi quand il n'y a pas trop de vent ! Ici, le vent, ça t'ouvre les huîtres sans couteau !

 

Maintenant, ils préfèrent travailler le matin de bonne heure, et ensuite ils ont quartier libre pour jouer, se baigner, lire…ils lisent beaucoup depuis que je leur ai trouvé une collection qu'ils dévorent…Les dragons de Nalsara.

 

 

Pas de notice à suivre

 

Il n'y a pas de remède miracle, il n'y a pas de mode d'emploi, il n'y a pas de technique particulière pour enseigner à ses enfants…ceux qui voudront vous vendre des étapes, des garde-fous, des conseils vous voleront votre argent !

 

Les conseils sont gratuits, ils émanent de personnes ayant été confrontés aux mêmes problèmes que vous, pour cela, il faut avoir plusieurs avis, plusieurs personnes en référence et non seulement une famille témoin !

Ce qui fonctionne pour une famille même avec plusieurs enfants, ne fonctionnera pas pour une autre ! Par contre, en multipliant les témoignages, vous risquez de tomber sur le modèle qui vous convient ! C'est pour cela que les forums, pages etc existent, sur des blogs, des sites spécialisés et Facebook ! Souvent ces pages sont en groupes fermés !

Si je garde ma page ouverte, c'est pour vous guider vers les meilleurs sites, pages et groupes qui vous conviendront !

 

Mon prochain article sera sur les sites, les groupes etc…

 

Vous pouvez retrouver tous les erticles ici sur mon blog:

http://systeme-d-pour-fauches.over-blog.com/tag/ecole,%20ecole%20a%20la%20maison,%20ief/

Commenter cet article