IEF…Ils nous la font…à l'envers !

Publié le par systeme-d-pour-fauches

IEF…Ils nous la font…à l'envers !
IEF…Ils nous la font…à l'envers !IEF…Ils nous la font…à l'envers !

Dans le règne animal, la maman s'occupe de ses enfants de A à Z, accompagnée ou non du papa. Elle le porte, le réchauffe, le nourrit, l'instruit, lui donne les clefs pour sa vie future. Chez l'être humain, la maman n'a pas le droit d'élever son enfant comme elle le désire depuis que l'Homme est civilisé. Avant, oui, la maman était libre de ses choix d'éducation.

On l'oblige à accoucher allongée, les pattes en l'air…la plupart du temps, à coucher son enfant de telle manière, d'allaiter comme ceci ou comme cela toutes les 2 heures, de laver bébé de cette manière et pas autrement et surtout à telle heure…à tel âge il faut le vacciner, pas le choix, on pousse la maman à aller travailler et laisser son bébé le plus tôt possible à une autre personne, la séparation en sera favorisée au moment de l'école, à 2 ans, en TPS. Ecole qui va le sociabiliser, comprenez, qu'il apprendra à obéir et encaisser les coups, s'il veut bien s'en sortir, il devra même en donner, des coups. Apprendre, c'est optionnel, il y a les devoirs à la maison pour ça ! Le socle commun ? En classe on lui donne les moyens de les acquérir, si ce n'est pas le cas, tant pis, l'école n'a pas d'obligation de résultat contrairement à l'instruction en famille !

Depuis le 1er Novembre 2016, l'instruction en famille est devenue: "L'école à la maison", en voici la preuve: https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A11073

Le gouvernement restreint encore les possibilités des enfants, les parents devant se conformer aux programmes selon l'âge de ses enfants et non pas de ses propres capacités. "L'enfant effectue ensuite des exercices écrits ou oraux, adaptés à son âge et son état de santé, destinés à apprécier ses acquisitions."

Tous les parents du monde devraient pouvoir instruire, ou du moins avoir le droit d'instruire leurs enfants, ce droit fait partie de la "Constitution des droits de l'Homme"

L'instruction est devenue obligatoire car trop d'enfants n'étaient pas instruits !

Et c'est normal, logique, compréhensible et franchement, je suis à 100% d'accord, mais…

L'école devrait être réservée aux familles dont les parents ne peuvent pas assumer leur instruction.

Des parents ne peuvent instruire leurs enfants pour différentes raisons:

1) Ils n'ont pas les connaissances pour:

L'école est la solution principale, sinon, ils devraient déléguer une ou plusieurs autres personnes pour instruire leurs enfants en les moyennant ou pas !

2) Ils ne s'en sentent pas capables:

Normal, on les a conditionnés pour qu'ils doutent d'eux-mêmes, qu'ils deviennent dépendants de la société et en particulier du formatage intellectuel de leurs enfants via…l'école, le collège, le lycée !

3) Ils n'en ont pas le temps, ils travaillent

Au pays de la consommation intense, les 2 parents doivent travailler pour s('offrir leur voiture…qu'il faudra changer au bout de 5 ans maxi et de leur maison, avec un crédit sur 20 ou 30 ans

4 ) Ils ne savent pas expliquer

Ils ont le savoir mais ne savent pas le partager. Les mots sont trop techniques, les formules sibyllines, les théorèmes incompréhensibles.

5) Ils ne savent pas qu'ils peuvent instruire eux-mêmes leurs enfants

La plupart des parents qui amènent leurs enfants à l'école ne savent pas qu'ils peuvent instruire eux-mêmes leurs enfants. Le gouvernement ne fait d'ailleurs rien pour changer cet état. Où parle t-on du choix de l'instruction ? Il faut faire des recherches en ce sens pour arriver à tomber sur quelques infos presque par hasard !

6) Ils ne veulent pas se démarquer

Qu'est-ce que l'on va dire d'eux ? Ils sont marginaux ! Hors normes !

Les enfants vont être mal élevés, ils ne sauront rien, ils vont rater leur vie, ils n'auront aucun diplôme…et je vous en passe ! Un enfant desco, pour les gens, c'est un enfant qui va arpenter les rues, devenir délinquant, trafiquant de drogue, petit casseur…

Mais en réalité…

Chaque parent est capable d'élever son enfant de A à Z. Si l'enfant demande à apprendre à lire, le parent apprendra à lire et facilitera ensuite l'apprentissage pour son enfant et ainsi de suite, pour les maths..pour l'histoire…bien sûr, si l'enfant désire plus tard être chercheur (non pas d'emploi) il devra suivre des cours dans une institution…

Refuser que le parent instruise son enfant dans un pays civilisé est aussi interdire à un adulte de s'élever par le savoir. Lui prouver qu'il est incapable de s'occuper de son enfant et en faire un assisté, ainsi que l'ensemble de sa famille !

Si le parent prend la responsabilité d'élever et d'instruire son enfant sans l'envoyer à l'école. S'il utilise d'autres formes d'instruction que celles imposées par l'Etat, le ministère de l'éducation nationale…de la recherche et tout le tra lala…c'est parce qu'il souhaite suivre le rythme de l'enfant! Pourquoi un enfant ne pourrait-il pas avoir plus tard un métier dans lequel il s'épanouit et qu'il  soit autonome en apprenant à lire à seulement 13 ans ?

Quand l'enfant est en demande, il s'investit entièrement, et c'est là que le cerveau suit et emmagasine les données ! Pourquoi le freiner par des "apprentissages/ âge" ?

A contrario, lorsqu'un enfant, de 12, 13 ans se sent capable de passer le DNB (ancien BEPC, Brevet des collèges), on le lui interdit ! par contre, tous les ans on met en avant des jeunes qui passent le BAC à 13 ans…Cherchez l'erreur !

Le gouvernement met des bâtons dans les roues des parents pratiquant l'IEF et apportant le meilleur pour leurs enfants côté instruction. Pourquoi ? A-t-il peur que les enfants en IEF (Instruction en famille, ou école à la maison) soient plus instruits que les enfants scolarisés en établissements scolaires ? Et si tel est le cas, où est le problème ?

Ils disent…

Les parents instructeurs sont des extrémistes, ils montent les enfants contre l'Etat, et même ils sont de futurs terroristes car ils sont radicalisés.

Ce sont des sectes ! Ils se rassemblent pour vénérer un gourou ou un Dieu ! les enfants y sont en danger: https://christophepremat.com/2016/07/01/mon-intervention-sur-le-projet-de-loi-egalite-citoyennete-article-14-bis/

Ils ne travaillent pas, ils n'étudient pas, ils sont livrés à eux-mêmes !

La réalité est toute autre:

Les parents instructeurs font confiance à leur instinct. La plupart d'entre eux sont pour une éducation bienveillante. Ils apprennent le fondamentaux aux enfants mais d'une façon différente, et ça marche ! Les méthodes sont diverses et ont déjà fait leurs preuves: Steiner, Kerlann, Montessori.

Mes enfants ont appris leurs tables de multiplication grâce à "Multimalin" : http://multimalin.com/

Pourquoi ne pas superviser pendant quelques années ?

Et pourquoi ne pas seulement étudier la façon dont les enfants évoluent sans les tester, juste en les observant ?

Pourquoi ne pas juste suivre leur parcours : apprentissage de la lecture, sports, activités artistiques, diplômes passés, concours, métier…?

Il faut au moins 15 ans après que l'enfant ait eu 6 ans pour prendre vraiment conscience de son parcours en lui fichant la paix au gamin !

Après on pourra discuter du mieux ou pas pour les enfants, et peut-être même que le gouvernement demandera des infos aux parents instructeurs pour instruire les enfants de l'école de la République ! Mais pour ça, il faudrait encore que le gouvernement ait l'esprit ouvert et ne fasse pas l'autruche dès que les citoyens trouvent une bonne solution pour l'avenir de la France !

Le décret est passé d'une façon illicite !

Comment est-ce possible ?

Les contrôles, les tests, la surveillance rapprochée sont  déjà plus qu'envahissants pour les parents instructeurs et les enfants étudiant à la maison ou dans les famille… le stress, cette grosse bête noire que l'Etat s'amuse à glisser dans le quotidien de chacun…ça ne suffit pas, il faut encore réduire les libertés de ces enfants pour leur imposer la scolarité copie conforme des écoliers sur les bancs de l'école !

Pourquoi vouloir formater tous les enfants ? Pourquoi ne pourraient-ils pas depuis le plus jeune âge se diriger vers leur métier d'adulte ?

Chaque enfant développe des dispositions différentes des autres, et l'IEF permet aux parents d'accompagner l'enfant dans son parcours individuellement au lieu de le pousser à juste à ressembler aux autres !

Tous les parents à la grille de l'école ne se ressemblent pas, c'est la même chose pour les parents instructeurs ! On ne peut tous les mettre dans le même panier, bien au contraire, il faut multiplier les paniers, un par enfant !

Pour ma part, j'ai vu pleurer mes enfants au moment des devoirs, mais aussi pour aller à l'école. J'en ai un qui a été jusqu'à se causer des abcès dus au stress. Une fois que je l'ai déscolarisé, il n'a plus été malade. Il était en début de CE2. J'ai déscolarisé dans la foulée mon autre fils en CE1 et en fin d'année ma fille qui était en 6ème.

Aucun d'entre eux ne connaissait ses tables de multiplication. Il a fallu reprendre toutes les bases, même pour ma grande. Maintenant, on avance un peu, mais il faut beaucoup rabâcher et retenir leur attention. J'an ai un qui va très vite, un qui est toujours à la traine et une qui est passionnée de dessin et beaucoup moins pour tout ce qui est scolaire. Je lui fais tout de même préparer le brevet qu'elle devrait passer en fin d'année scolaire en candidat libre.

Pourquoi, ma fille en 6ème avait-elle si peu de connaissances ? Pourquoi le gouvernement n'oblige pas tous les élèves scolarisés à passer ce contrôle des connaissance individuellement comme il le fait avec nos enfants instruits en famille ? Pas assez de personnel ? Qu'ils embauchent pour ce travail qui devrait être primordial. Vous allez me dire que les contrôles existent, mais vous avez vu le niveau, facile d'effectuer ensuite une simple moyenne pour noyer le poisson !

Un article très informatif et plus ouvert à l'instruction en famille: http://www.breizh-info.com/2016/07/04/45913/enseignement-loi-egalite-citoyennete-le-callennec-article14bis

Vous remarquerez que dans: "Projet de loi égalité citoyenneté article 14 bis", il y a un mot de trop, si on s'en tient au résultat final…c'est EGALITE ! Nous devrions lire: "Projet de loi citoyenneté article 14 bis" !

Commenter cet article