Projet de loi visant à interdire l'instruction en famille- PETITION

Publié le par systeme-d-pour-fauches

Projet de loi visant  à interdire l'instruction en famille- PETITION
Projet de loi visant  à interdire l'instruction en famille- PETITION
Projet de loi visant  à interdire l'instruction en famille- PETITION
Projet de loi visant  à interdire l'instruction en famille- PETITION
Projet de loi visant  à interdire l'instruction en famille- PETITION
Projet de loi visant  à interdire l'instruction en famille- PETITION

Le 27 avril 2016 a été déposé un projet de loi visant à interdire l'instruction en famille (IEF).

C'est un droit inscrit dans la constitution des droits de l'homme de 1948.


Le lien de la pétition à signer est en bas de page

 

Qu'est-ce que l'IEF ?

 

S'il faut que je vous explique ce que c'est, c'est que vous l'ignorez !

Si vous avez des enfants, vous devriez savoir que vous avez le choix entre scolariser votre enfant en établissement scolaire public ou privé, en école hors contrat et même en instruisant votre enfant vous-mêmes quel que soit votre niveau scolaire.

 

L'IEF, loin du formatage !

Si beaucoup inscrivent leurs enfants au CNED réglementé ou autres Cours pas correspondance (CPC) d'autres se basent sur les avancées de leurs enfants, leurs questionnements pour les instruire. Les enfants d'une même famille peuvent être instruits différemment selon leurs attentes !

 

Comment faire l'IEF ?

 

Si l'enfant a toujours été instruit au cœur e la famille, quel que soit son âge, passé les 3 ans, il est dit "non-sco", s'il est déjà allé à l'école, il est dit: "desco" (Descolarisé). Ce dernier terme est à connotation péjorative du fait que le gouvernement l'associe à des enfants sans aucune instruction, vagabondant la journée et étant délinquants pour la plupart.

Tous les ans, à la rentrée scolaire, on doit envoyer une lettre à l'inspection académique dont dépend le lieu de résidence de l'enfant, pour avertir que l'on le scolarise à la maison, en rappelant les textes de loi. La même lettre doit être envoyée au maire dans les 8 jours de la rentrée scolaire.

 

Les droits et les devoirs de l'IEF

 

L'IEF est un droit pour tous les enfants habitant sur le sol français. D'autres pays accordent ou non ce droit, renseignez-vous. Ces pays bafouent les droits fondamentaux des parents.

En France, donc, nous avons ce droit qui n'est surtout pas divulgué, bien au contraire. Vous risquez même de recevoir des lettres de la mairie pour vous inciter, voire obliger à inscrire votre enfant en maternelle.

La première année, dans les 3 mois de l'annonce de l'IEF, le maire envoie un représentant pour connaitre la raison de ce choix.

Les causes peuvent être multiples: Difficultés scolaires, harcellement, maladie, incapacité à suivre des cours normaux, ou simplement un choix de la famille.

Ensuite, cet entretien a lieu tous les deux ans pour "voir" si les instructeurs peuvent effectivement instruire l'enfant.

Tous les ans, un contrôle de l'enseignement a lieu de préférence sur les lieux de l'instruction, que ce soit chez l'enfant, les voisins ou autres. Les cahiers, le travail fait doit être observé, les supports notés pour se rendre compte s'il y a effectivement instruction.

 

 

Les droits bafoués

 

Tous les ans, un contrôle des connaissances est effectué à la maison, dans les locaux de l'IA ou dans une école. L'enfant est questionné, on lui demande si l'école ou les copains lui manquent, on lui fait passer des tests oraux ou écrits, on compare son niveau à celui des autres enfants de son âge…ceci cause un énorme problème, car l'enfant n'est pas tenu d'avoir la même évolution que les enfants scolarisés. Le socle commun doit être atteint à l'âge de 16 ans. En attendant, il a le droit d'avancer à son rythme.

Il y a obligation de résultat en IEF, alors que les enfants scolarisés ne sont pas contrôlés. Les contrôles et interrogations écrites effectuées en classe ne remontent pas jusqu'à l'IA, ce qui est bien dommage !

Le niveau scolaire est tellement bas à l'école, qu'ils sont toujours obligés de baisser les niveaux  des diplômes. Bientôt le certificat d'étude de nos grands-parents sera équivalent au BAC !

 

 

La différence d'enseignement entre l'IEF et l'école

 

En IEF, on va dans le sens de l'enfant, vers ses centres d'intérêt, c'est ce qui nous sert de support pour l'instruire ! Si l'on a plusieurs enfants, on doit suivre leur évolution selon leurs besoins et pas en cherchant la facilité. Ca prend du temps mais le résultat est très satisfaisant. Voir un enfant étudier avec joie est une grand satisfaction. Il apprend plus dans les domaines qui l'intéressent et dans lesquels il fera certainement son métier plus tard.

Suivre son rythme biologique. Il se lève peut-être plus tard, il va aux toilettes quand il le désire, il peut prendre la parole à tout moment et le cours, si l'on utilise cette méthode de cours formels ou autres, le cours peut changer de direction à tout moment pour suivre le cheminement de l'esprit de l'enfant. S'ils sont plusieurs, il y a conversation, échanges, recherches pour mieux comprendre les questionnements et leur apporter des réponses.

L'important n'est pas d'avoir "fait cette leçon" mais qu'elle apporte un savoir, de la culture supplémentaire même si ce n'est pas du niveau scolaire de l'enfant.

On travaille intensément si l'on fait du formel, pendant 2 heurs le matin, et ce temps n'est pas consécutif ! Il vaut mieux lâcher prise quand l'attention s'affaiblit, les enfants vont boire, manger, font une pause pipi, parlent d'autres choses et on reprend ensuite le cours.

A l'école, il y a les horaires, rentrée, pipi, récré, sortie, cantine, reprise etc…

Pour les cours, en primaire comme les enfants restent dans la même classe, un cour peut s'arrêter au bout de 45 min ou 1h30 sans perturber la classe, mais les enfants ne sont pas pour autant assidus. Même s'ils disent qu'ils ont compris, beaucoup d'entre eux sont obligés de demander des explications aux parents à la maison pour faire leurs devoirs (oui, ils sont interdits mais s'il n'y a pas de devoirs à la maison avec des parents qui peuvent suivre, le niveau scolaire des français sera encore tiré vers le bas ).

Je fais l'impasse sur le nombre effectif des heures de cours au collège quand les profs sont présents.

En IEF, on accompagne l'enfant dans son instruction, à l'école on lui impose une instruction globale et non approfondie. Tous les jeunes arrivent avec le même minimum de bagage en poche, alors que celui qui vient de l'IEF se présente avec une culture importante dans certains domaines qui lui ouvrira les portes d'une entreprise. A choisir, on prend celui sui ne ressemble pas aux autres et qui a plus de compétences dans un domaine donné.

 

 

Un projet de loi vient nous interdire de donner le meilleur à nos enfants.

 

Le projet de loi est bourré de préjugés, d'amalgames, de propose diffamants envers les parents instructeurs. Certains s'étonnent que l'IEF prenne de l'ampleur, c'est normal, on fait le choix d'apporter à nos enfants de quoi réussir leur vie en grandissant heureux et en étudiant autrement.

Nul besoin de lire entre les lignes pour se rendre compte que ce projet de loi est un tissu de mensonges:


http://www.assemblee-nationale.fr/14/propositions/pion3704.asp

 

Que cette loi passe ou non, le fait d'y penser est une atteinte à la liberté de tous les français !

Nous ne sommes pas de moutons, nous ne voulons pas que nos enfants en soient non plus !

 

Personnellement, j'ai desco mes enfants:

Harcèlement, mauvais résultats scolaires.

Le harcèlement venait des autres enfants et même de l'institutrice alors que mon fils est une bonne pâte ! Il est vrai qu'il est long à la comprenette, il vit sur un nuage et n'en redescent que que de temps en temps, vous avez l'impression qu'il écoute, mais ce n'est pas le cas ! Je le sais et donc, j'attire son attention toutes les 5 minutes ! On a besoin de beaucoup de poses !

Ma fille qui est du niveau collège a beaucoup souffert du regard et des moqueries des autres. Elle a vite été laissée de côté par les autres enfants, elle était aussi la chouchoute des institutrices, tellement elle est agréable à vivre ! On a fini par avoir des pelurs pour l'une et des abcès à répétition pour l'autre…phobie scolaire en commun …mon titroisième n'avait pas vraiment de problème, quoi qu'il commençait à montrer qu'il pouvait être meneur…il a fallu intervenir assez vite, il peut être moqueur, méchant oralement et même physiquement ! Je préfère intervenir et l'instruire et l'éduquer moi-même plutôt qu'attendre qu'il se fasse punir et qu'on le rende encore plus violent ! Je fais en sorte qu'il canalise sa colère, sa haine, qu'il analyse la situation et qu'il se rende compte que ça ne vaut pas le coup de s'énerver pour si peu !


Vous êtes aussi concernés par cette possibilité d'instruction en famille. Il suffit que votre enfant se sente mal ou que vous preniez conscience que le meilleur pour votre enfant est une autre forme de scolarité en IEF ou en école hors contrat, alors signez la pétition et faites-la tourner !

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Au_gouvernement_francais_dans_son_ensemble_CONTRE_LA_PROPOSITION_DE_LOI_Ndeg_3704_du_27_avril_2016/?pv=4

 

Cette pétition est lancée par UNIE qui est une association qui vient en aide aux enfants scolarisés et non scolarisés.

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article