Les 11 premiers jours de mes poussins et de mon canneton

Publié le par systeme-d-pour-fauches

Les 11 premiers jours de mes poussins et de mon canneton
Les 11 premiers jours de mes poussins et de mon canneton
Les 11 premiers jours de mes poussins et de mon canneton
Les 11 premiers jours de mes poussins et de mon canneton
Les 11 premiers jours de mes poussins et de mon canneton
Les 11 premiers jours de mes poussins et de mon canneton

Je vous avais dit que je vous tiendrai au courant de l'évolution de nos bébés, 2 poussins Rhode Island et un caneton colvert couvés à la maison par une couveuse Brinsea mini éco. Vous pouvez voir dans un précédent article comment se sont passés les jours de couvaison ainsi que leur naissance.

 

Pour rappel:

Le caneton a mis 3 jours pour sortir de sa coquille

Un poussin est né en inversé et l'autre s'est retrouvé sur le dos avec quelques difficultés à tenir sur ses pattes ! Une fois tous secs, je les ai transférés dans une cage à lapin en bois et grillage avec une lampe infra-rouge de 100 W.

 

Pendant les premières 24 h, ils ne devaient ni manger, ni boire.

En effet, ils doivent digérer le reste du jaune d'œuf qui leur servait de placenta relié à leur cordon ombilical.

Le petit dernier a mangé au bout de 12 h car il était dans la même cage que les deux autres ! Il a peu mangé par contre, comme si son instinct le retenait !

 

Avec quoi les nourrir ?

 

On m'avait conseillé des biscuits genre petits-beurre, mais jue n'étais pas sure que ça convienne à l'estomac du caneton, j'ai donc opté pour de la pâtée de démarrage. Ce n'est pas le mieux, mais enfin, je l'ai acheté dans un magasin spécialisé en volaille…"Cash-Graines".

 

J'ai mis de la pâtée dans un récipient sur un côté de la cage, malheureusement, les poussins crottaient dedans. J'ai donc utilisé de suite une mangeoire spéciale poussins où ils ne peuvent que passer la tête. Le caneton peinait à manger la pâtée sèche, j'ai donc utilisé un petit bouchon pour lui mouiller de la pâtée. Un demi bouchon de lait de grain et je terminais de remplir avec de l'eau. La pâtée gonfle. Il en a mangé un peu, jusqu'à ce qu'il comprenne qu'il pouvait prendre du grain et le mouiller lui-même ! Les poussins se sont alors jetés sur mon bouchon, cela fait 10 jours qu'ils en réclament 2 fois par jour !

 

Pour l'eau, j'avais acheté un abreuvoir à poussins en plastique (l'abreuvoir, pas les poussins), mais voilà qu'il fuyait et mouillait la paille qui sevrait de litière au fond de la cage ! La paille et la pâtée mouillée, ça pue, même si l'on nettoie la cage tous les jours ! On a donc fermé les fuites avec du silicone sur le fond, en dessous de l'abreuvoir. En attendant, et donc en alternance, j'ai mis, et j'utiliserai à l'avenir un récipient genre Tupper rond avec un ramequin en terre cuite et émaillé posé à l'envers dans le récipient pour éviter que le caneton prenne un bain dans l'abreuvoir et que la triplette ne se noie ! Bébé prend son bain, uniquement sous surveillance jusqu'à ce qu'il soit prêt à aller dehors, qu'il soit un bel emplumé !

 

J2

Mais que vois-je, le petit inversé "Verlan" a déjà les plumes des ailes qui poussent ! C'est trop mignon. Il lisse ses ailes avec son bec. Canou a droit à son premier bain dans un bac à peinture. Dès qu'il a terminé son bain, il faut l'essuyer un peu, puis il rejoint la cage pour se sécher et se réchauffer. A chaque sortie, ils courent comme des dératés dans la chambre, en n'oubliant pas d'en lâcher quelques unes sur la moquette. Nous passons derrière avec un papier pour ramasser les crottes, heureusement, la moquette est violette et les crottes ne sentent pas fort ! La triplette reste soudée et l'on constate que le premier-né, Canou (le caneton) est le chef. Du moins il est suivi en permanence par les 2 autres qui se mettent à piailler à bec que veux-tu dès qu'ils sont un peu loin de Canou.

Tout ce que Canou touche, soulève, les poussins sont derrière pour retoucher comme si le caneton était leur modèle, leur mère ! Il pique son bec pour manger les restes, ils lui pique sur les plumes pour manger les petits débris.

 

J3

Chaque jour, la triplette fait comme la veille mais en plus…

Ce jour, Galipette, le poussin qui n'arrivait pas à rester sur ses pattes, commence à avoir quelques plumes au niveau des ailes, des toutes petites plumes…je n'ai malheureusement pas fait attention si les plumes de dessus avaient plus ou moins égales à celles du dessous, je n'ai lu cette particularité qu'il y a 2 jours ! Ca permettrait chez centaines races de sexer les poussins.

Canou grossit mais ne change pas vraiment, tandis que les poussins changent de jour en jour, Verlan a les ailes qui s'allongent !

 

J4

Les ailes de Verlan continuent de grandir rapidement tandis que celles de Galipette mettent du temps, Canou poursuit son bonhomme de chemin. Le diamant sur le nez teinté de rouge de Verlan est toujours apparent. Ceux des autres ont dû tomber, je ne les vois plus.

 

J6

Canou appelle pour son bain. Il commence à se nettoyer. Il met la tête sous l'eau pour se laver en entier, se redresse et e lave le poitrail. Quand il se sèche, il va chercher la graisse au niveau de la grande uropygienne pour s'en badigeonner le corps entier. Les deux poussins commencent à se faire face et se mesurer…je suis surprise par ce comportement et par le jeune âge pour mesurer leur force. Verlan a encore les ailes qui ont poussées, mais où s'arrêtra t-il ? Sa queue aussi commence à pousser un peu vers le haut tandis que pour Galipette, la queue pousse aussi mais autrement et vers le bas ou tout droit, je ne sais pas très bien, elle est si petite, même si ce poussin est plus gros que l'autre. Canou mange comme un fainéant…un romain…il est couché et passe de la mangeoire à l'l'eau en soulevant juste la tête !

 

J7

J'ouvre le pan de la cage (la porte formant demi-toit) qui reste à l'équerre, Canou saute, 20 cm de hauteur quand même, puis il saute au sol. Les poussins gueulent, je les prends pour les poser au sol.

 

Attention, il ne faut absolument pas serrer le corps des poussins ni du caneton, les os sont extrêmement fragiles, s'ils font mine de sauter de votre main, ne serrez surtout pas, ne le soulevez jamais de plus de 20 cm.

 

Les poussins s'affrontent plusieurs fois. Ils se mettent face à face et se grandissent pour impressionner l'autre pendant 5 secondes.

Ils commencent à gratter le sol, tête en l'air, puis reculent, baissent la tête pour voir ce qu'ils ont pu sortir de  bon à manger de leur grattage !

 

J8

Je les change de cage, il leur faut plus grand et plus facile pour moi à nettoyer, un fond en plastique, je mets peu de paille et je change tous les jours ! Je ne supporte pas les mauvaises odeurs ! Ni pour les chats, ni pour la basse-cour.

 

Je les ai désorientés. Ils pensent que la sortie est toujours sur le côté et quand j'arrive ils tentent de sauter par là, où il n'y a que des barreaux.

Je leur donne un mélange pour poussin 1er âge en plus de la pâtée, ainsi que des coquilles d'huîtres dont Canou raffole. Les poussins les lui laissent volontiers.

 

J11

Je soulève la cage en la dissociant de son socle, avant même que je n'ai posé le haut (de la cage) Canou a sauté et atterri sur le lino et file sur la moquette. Il est suivi à 2 secondes par Verlan puis Galipette !

Depuis 2 jours, on a mis une branche dans la cage en tant que perchoir…et bien depuis hier, il y a Verlan qui va s'y poser ! Ils évoluent tellement vite mes bébés !

Les ailes de Verlan et sa queue poussent vraiment très vite, ils volètent tous les deux alors que Canou n'a encore aucune plume !

 

 

J'ai omis de vous dire que depuis le premier jour, je mets sur la cage pour la nuit, un plaid, vous savez, ces anciens plaids que l'on mettait dans les voilures il y a 20 ans. Et bien J'enlève cette couverture tous les matins et la pose au sol. Canou l'adore, il va s'y réchauffer, s'y poser, s'y coucher…il la tire, les poussins la grattent pour y trouver… quoi ?

 

Je reviendrai à la fin du mois, vous faire part de mes prochaines constatations !

 

Si vous avez des questions au sujet de la couvaison, de la naissance ou des premiers jours, j'y répondrai avec joie !

Commenter cet article