Les voeux de bonne année !

Publié le par systeme-d-pour-fauches

Les voeux de bonne année !

 

 

Nous sommes le 1er janvier !

Les vœux fusent de part et d'autre

"Bonne année, Bonne santé !"

Ceux des uns, et les vôtres

 

La joie, la bonne humeur,

Les pas de danses

Alternent avec les malheurs

Les "pas de chance"

 

L'année est arrivée

A la même heure

Dans toutes les maisonnées

Chacun vit son heur

 

J'aimerais pouvoir vous promettre

Une année plus belle, plus prospère

Je ne vais que me permettre

Mes vœux les plus sincères !

 

 

L'année commence, certains sont heureux, insouciants ! Entre les vacances, les retrouvailles, le 13ème mois, la prime de vacances…la vie est belle !

 Pour d'autres, malheureusement, l'année s'achève sur de douloureux moments ! La perte d'un être cher, un licenciement, une séparation…

 

Le 1er janvier est le premier jour de l'année civile chez nous, occidentaux ! C'est la date à laquelle on fait des projets pour l'année à venir, par rituel, pour se donner du courage, pour se projeter vers un avenir assez restreint !

C'est à la fois un tremplin pour certains et un frein pour d'autres.

En une année, que peut-on faire ? Que peut-on réaliser pour bâtir l'avenir?

Que ce soit un régime, des études, la création d'une famille, une année civile, ce n'est rien !

 

Le 1er janvier pour beaucoup de populations n'est qu'un jour comme un autre ! Et ils ont raison !

Nous nous obligeons à fêter ce jour comme le symbole d'un renouveau, alors que le renouveau, c'est au printemps qu'il arrive, c'est la nature elle-même qui nous le dit, du moins dans notre hémisphère et notre méridien !

 

Il n'y a rien de particulier à fêter le 1er jour de l'année civile ! Si l'on partait de ce principe, que d'économies nous ferions ! Revenons à des valeurs normales et logiques ! Un peu de champagne, pour passer minuit, un simple bisou, un câlin…et pis c'est tout !

 

Pas besoin de se mettre dans des états pareils !

A chaque jour suffit sa peine…dans tous les sens du terme !

Commenter cet article