Sauter le pas de l'IEF, l'école a la maison

Publié le par systeme-d-pour-fauches


Les constatations:

L'école ne convient pas à mes enfants, il n'a pas l'air épanoui, il y va à reculons…nous sommes rentrés dans le système,  comme tout le monde, personne ne nous a jamais dit que l'on pouvait faire autrement !

 

Oui mais…

Si à chaque fois qu'un truc coince, on tente de sortir du système, où allons-nous nous arrêter ? Mais voilà, qui nous a dit que l'on pouvait éviter d'y entrer, dans le système justement ?

 

L'info doit être claire, le choix doit être offert

L'école est obligatoire…la scolarité est obligatoire…des appellations tendancieuses qui nous poussent à croire que scolariser les enfants dans un établissement scolaire est la seule solution possible.

Qui nous prévient, nous informe depuis la naissance de notre enfant que nous avons le droit de l'instruire nous-mêmes? Bien sûr, on va nous sortir le fameux: "Nul n'est censé ignorer la loi !" Et oui, tes droits, tu les cherches toi-même, sans quoi, tu suis le troupeau !

Je serai pour que cette info fasse partie de la boite rose remise à la maternité à chaque naissance, comme les échantillons de produits bébé et adultes ainsi que le coup de pouce à l'ouverture d'un compte épargne, l'abonnement à un journal ou livres pour enfants…ou échantillons de couches !

D'ailleurs, sur ce point, pourquoi ne pas nous joindre des fascicules sur l'allaitement maternel et ses à priori ainsi que la possibilité d'utiliser des coussins d'allaitement, des couches, ou même des protections périodiques et autres lingettes lavables ? Pourquoi obliger  les familles, les femmes, les enfants à marcher tous dans la même direction sans donner le choix d'éducation.

 

Vivre sans école, c'est possible

L'instruction en établissement scolaire ou à la maison est un choix, un droit français qui est vraiment trop peu usité. Souvent parce que l'on ignore ce droit !

Lorsque l'on veut instruire ses enfants, il suffit d'envoyer un courrier type à la mairie ainsi qu'à l'inspection académique.  Vous trouverez les modèles de courriers sur le site de l'UNIE qui aide les personnes en IEF (instruction en famille) comme les parents d'enfants scolarisés dans le privé ou le public. http://association-unie.blogspot.fr/2015/01/documents-telecharger.html

Aucune déclaration d'IEF n'est nécessaire avant les 6 ans de l'enfant, du moins, s'il n'a pas atteint 6 ans fin décembre de l'année scolaire en cours, sans quoi, il faut déclarer son intention d'instruire son enfant en IEF dès la rentrée de Septembre, 8 jours après la rentrée !

Si vous déménagez même dans le mois qui suit l'envoi des courriers, vous devez renvoyer les courriers aux institutions dont vous dépendez dorénavant !

Vous pouvez donc instruire en famille les enfants jusqu'à 6 ans sans déclaration. Et ce, jusqu'à la fin des études de l'enfant !

 

En suis-je capable ?

La question presque existentielle ! Il n'est nul besoin de sortir de Saint-Cyr pour instruire nos propres enfants. Avons-nous demandé de l'aide pour les apprendre à marcher, à parler, à manger ? Qui s'occupe de leur éducation à la maison ?

On n'est pas seul, papa, maman, tonton, grand-père, le voisin, le jardinier, tout le monde peut participer à l'instruction des enfants. Par contre, la loi oblige les familles à ne s'occuper que d'une fratrie à la fois. Dommage, car des cousins vivant proches pourraient bénéficier de cette opportunité d'instruction privilégiée, en petit groupe ! La loi est ainsi faite, qu'elle va d'un côté interdire aux enfants de différentes fratries de s'instruire ensemble et d'un autre côté, reprocher le fait que l'enfant manque de sociabilisation ou même de socialisation ! Ce qui est un comble, non ?

Il y a assez de manuels dans le commerce pour trouver les programmes par âges ou ce qu'il faut pour atteindre le socle commun. Plusieurs sites en ligne payants ou non apportent des aides conséquentes pour avancer à un bon rythme.

Un autre avantage, si l'enfant ou le jeune ne comprend pas une règle, en français, en maths, ses tables, les proportions, les pourcentages, les dates en histoire, les pays d'Europe…il y a toujours des solutions adaptées à ses besoins.

Nous ne sommes pas seuls, il y a des forums, comme sur Facebook, IEF + région, ou IEF sciences, IEF histoire…il y a plein d'infos et de personnes susceptibles de vous aider à trouver la solution qui conviendra à votre enfant.

Il y a l'IEF pur, chaque famille gère l'instruction de A à Z avec les moyens du bord et les infos trouvées, achetées…mais il y a aussi la possibilité de demander à une autre personne d'instruire les enfants, comme un ancien prof à la retraite, des membres de la famille, un voisin…il n'y a aucune règle hors le fait que cette personne ne peut instruire qu'une fratrie !

Il existe les CPC (cours par correspondance) de plusieurs organismes selon le choix d'instruction, suivant le programme ou d'autres nombreuses pédagogies alternatives et plus soft.

Il est aussi possible de suivre les cours du CNED, mais c'est plus cher !

Donc, en un mot comme en cent, tout le monde est capable d'instruire ses enfants en famille. Je préfère d'ailleurs ce terme  à "école à la maison" qui est très restrictif, l'instruction se fait à la maison, mais aussi en dehors, dans le jardin, en forêt, en promenade…presque en permanence !

 

Le socle commun

Le socle commun est un peu le mot qui tue ! C'est ce que l'on demande à atteindre pour les enfants en IEF et qui n'est que peu atteint par les enfants en établissement. C'est pourquoi dans la scolarisation pure, on baisse sans cesse le niveau mais que l'on en demande toujours plus à nos enfants instruits en famille.

J'ai déjà appuyé ce point sur un autre article dans mon blog qui m'a valu les foudres de certains profs…tant pis, je pense vraiment ce que je dis, et de nombreux témoignages rejoignent mes constatations.

Tous les ans, au moment du contrôle de l'instruction, certains inspecteurs assez zélés comparent le socle commun par âge au lieu de constater l'avancée, les acquis de l'enfant par rapport à l'année précédente.

En IEF, nous n'avons pas l'obligation de suivre les programmes imposés aux profs et donc aux élèves des établissements scolaires. Par contre, nos enfants doivent connaitre les fondamentaux dans diverses matières: Français, maths, histoire, géo, sciences, langues étrangères (2).

Chacun son rythme, mais à 16 ans, il faut que le socle commun imposé par l'Etat soit atteint !

Ne vous inquiétez pas, c'est assez facile, c'est de la logique et de la culture générale !

 

Mon enfant est scolarisé, quand et comment le déscolariser ?

Quel que soit son âge, l'enfant peut être déscolarisé à n'importe quel moment de l'année scolaire.

Il suffit d'envoyer les courriers à la mairie de la commune habitée ainsi qu'à l'inspection académique dans les 8 jours qui suivent la déscolarisation.

Vous pouvez demander une attestation de radiation sans donner de motif, à l'école ou au collège !

Si cette attestation est refusée, le seul fait d'envoyer les courriers dans les 8 jours vous couvre juridiquement.

L'IEF est un droit, nous pouvons faire le choix à tout moment d'instruire nos enfants dans la famille.

Si l'on vous demande pourquoi vous avez opté pour l'IEF, vous pouvez dire simplement que c'est un choix familial.

 

Mon enfant vient d'être desco, et il ne veut pas travailler

Cette phrase, on l'entend tout le temps, c'est une réaction tout à fait normale, l'enfant est enfin libéré et cherche à respirer.

Il faut lui montrer que l'on comprend qu'il veuille un peu de répit mais qu'il va falloir reprendre le travail…autrement !

Il est tout à fait possible d'associer plusieurs cours en 1 ! L'histoire, c'est aussi de la géo, et de là, on peut bifurquer sur la science si l'on parle du siècle des lumières…pour les plus jeunes, la grenouille peut être disséquée verbalement pour en connaitre les moindres détails, connaitre la chaine alimentaire, enrichir le vocabulaire, écrire un petit résumé de ce que l'on a appris, dessiner la grenouille ou en construire une en origami…les études doivent devenir sympa…ce ne doit plus être un travail harassant !

Commenter cet article