Les 50 nus en ce degré

Publié le par systeme-d-pour-fauches

Les Cinquantes nuances de Grey, tout le monde en parle, le film de Sam Taylor-Johnson (Taylor-Wood) était attendu comme le Messie, euh si je puis me permettre cette allusion, en cette période et dans ce contexte !

Sam, c'est une femme, vu le sujet, je n'aurai pas cru. On dirait la vision d'un homme, et pourtant cette mère de 4 filles est bien une femme à part entière mais avec des idées un peu décalées, ou disons plutôt très personnelles de l'art.

Sa vision du livre ne doit pas être la même que celle que l'auteur a transcrite, c'est donc une adaptation très personnelle du livre. Etait-ce juste pour "faire des entrées" ?

Le nom est le même mais le contenu hyper soft par rapport au livre, selon les témoignages.

 

 

Par cette froidure, un film chaud comme la braise va à coup sûr faire un tabac ! De plus, vous remarquerez la date à laquelle il est projeté…3 jours tout juste avant la Saint Valentin.

Les sex-shops vont être débordés, Amazon doit crouler sous les commandes de "Vagues à bondages" !

 

J'entant encore les gens dire: "Ouai, la Saint-Valentin, c'est qu'une fête commerciale !" Cette année tout le monde va débourser sans se faire prier !

 

Je n'ai jamais compris pourquoi à la Saint Valentin on enrubannait les femmes pour les offrir ! Un mystère ! De plus, les rubans coutent chers…on comprend mieux dans un sens le fait d'utiliser de simples ficelles pour mettre madame en expo, comme dans le film !

 

Non, je n'ai pas lu le livre, non, je n'ai pas visionné le film et si j'en parle c'est pour vous faire part de deux choses:

 

1°) Ca m'agace vraiment ces propagandes autour d'un livre sur toutes les stations de radios, les grandes émissions littéraires et les infos. Pourquoi diriger les lecteurs vers un livre en leur assurant que c'est le livre à lire, c'est le meilleur depuis longtemps dans sa catégorie, ça va être un best seller…!

Evidemment que ça va être un best seller car tout le monde en parle ! Souvent, ce sont des écrivains comme Marc Levy, Musso ou Houellebecq dont on parle, comme si leur simple nom sur les rayons ne suffisait pas à faire vendre leurs livres…à côté de ça, des petits auteurs sont ignorés, ils n'ont pas les moyens de payer leur promotion !

Bien sûr, un livre érotique n'a  pas vraiment besoin de "pub" pour fonctionner, le bouche à oreille suffit, mais devant le nombre de livres vendus, les infos se sont saisies du phénomène et en ont rajouté.

 

2°) Ras le bol de devoir zapper en urgence devant des images érotiques à une heure de grande écoute. J'ai eu le malheur de regarder une émission sur le sujet une fois pendant que mes enfants étaient dans le salon, j'ai compris ! Ensuite, il a fallu que je saute sur la télécommande à plusieurs reprises pour zapper en urgence. Il y a des images à e pas montrer aux enfants, alors ne mettez pas ces reportages à toutes les sauces, et à n'importe quelle heure de la journée !

 

Le livre va vraiment être un best seller, car ceux qui ne l'on pas encore lu, vont apprendre si cela n'est pas encore le cas, que le film est une daube, qu'il ne relate que très peu de scènes coquines du livre…

 

Par contre, je suis désolée de constater que la promesse de voir une femme soumise aux besoins sexuels sado-masochistes d'un homme attire un public aussi important.

Nous sommes à une époque où la femme n'est que peu considérée, elle se retrouve déjà objet sexuel dans beaucoup de foyers.

 

Je suis outrée de constater que l'entrée est juste interdite aux moins de 12 ans !

Imaginez les enfants de cet âge au cinéma, comment les garçons vont-il regarder les filles ? N'y a-t-il pas déjà assez d'agressions sexuelles dans les collèges ?

Si les images sont une chose, les intentions, les allusions sont assez importantes il me semble pour interdire ce film aux moins de 16 ans.

 

Dans quel monde vivons-nous ?

 

Si je me réfère à mes propres souvenirs, un simple sein dévoilé, et hop, on nous vichait le carré blanc, et maintenant, on montre des images avilissantes à des enfants qui pour beaucoup ne reçoivent que peu d'éducation.

Le respect de la femme est déjà en perdition, ce n'est pas ce livre ou ce film qui vont le réhabiliter !

Le fantasme est une chose, le passage à l'acte en est une autre. Le fait de visionner un fantasme attise le risque de le mettre en pratique…et toujours plus loin, toujours plus fort…

 

Imaginez les jeunes dans le cinéma, même si ce n'est pas très hard, dans le noir, la chaleur, la sueur qui risque d'inonder certaines zones, d'autres risquent de se mettre à pleurer et laisser derrière elles des effluves quelque peu nauséabonds.

 

Ce n'est pas un film pour les enfants ! Qu'ils apprennent d'abord à respecter les autres et en particulier les femmes avant de visionner ou de lire ce genre de…choses !

 

 

L'anecdote:

Pendant que certains visionnent quelque bribe de relations érotiques S.M., monsieur DSK quant à lui, passe au tribunal pour justement ce genre de "parties fines".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article