Manitas de plata aurait-il un successeur ?

Publié le par systeme-d-pour-fauches

 

Si je ne suis pas une pro de la communauté gitane, si je ne suis pas gitane moi-même, la  façon  dont Manitas jouait de la guitare me donnait le frisson jusqu'à l'échine !

 

Je ne suis pas adepte du flamenco et pourtant sa musique m'enfammait.

 

Manitas a bercé mon enfance, pour moi, il a toujours existé comme Gabin, Léo Ferré et de plus il semblait immortel.

 

Ce 5 novembre 2014 en a décidé autrement, la grande faucheuse est venue chercher le roi des gitans dans son abri de béton dans lequel il végétait depuis le mois d'août !

 

Pourquoi ce petit billet ?

 

L'annonce de sa mort m'a fait un choc. Cette annonce m'a projetée des années en arrière, quand j'étais petite et que j'allais en vacances chez ma grand-mère à Désertines. J'y avais une copine portugaise, Isabelle" blonde comme les blés, elle habitait en bas de la rue. Après le virage, des gitans s'étaient sédentarisés, les enfants jouaient avec nous ! Un grand frère avait une voiture nuage, et là, nous avions des musiques jouées sur des guitares, un vinyle tournait sur le tourne-disque lançant les notes jouées par Manitas. Cette vision d'innocence partagée, ces  moments privilégiés me rappelle que les grands étaient stupides. On nous empêchait de nous voir, les gitans étaient des voleurs et ils faisaient du bruit, comprenez par là, qu'ils jouaient de la musique !

 

Bien sûr, les grands frères n'étaient pas des virtuoses, mais ils tentaient de jouer avec leur cœur.

 

Par la suite, à chaque fois que je voyais Manitas à la télé, j'avais le frisson, un plaisir intense à chaque fois qu'il prenait sa guitare, son sourire s'éclairait, sa chevelure flamboyait…tout autour de lui devenait amour, puissance, une intensité électro-magnétique poussait les jambes à bouger, les mains à frapper, les cœurs à battre…

 

 

Personne pour lui succéder ?

 

Etrangement, je n'ai connu celui auquel il allait musicalement succéder qu'à 21 ans. Django Reinhardt m'était complètement inconnu. Je l'ai écouté depuis, mais je n'ai pas ce frisson, étrange, non ?

 

 

Manitas de Plata n'est pas son vrai nom, bien sûr, c'est un surnom qu'on lui a donné en hommage à sa façon de jouer de la guitare !

Quand on sait qu'il a quasi appris seul, juste quelques accords "montrées" par son oncle…et sa main droite à fait le reste ! Si la main gauche marque les accords, les notes…sa main droite court, vole, fait des loopings sur les cordes, tantôt lente et sensuelle, tantôt si rapide que l'œil la voit disparaitre. Il accélère la cadence, il la respire, il la violente pour s'arrêter d'un coup avant de repartir dans un mouvement langoureux…il semble faire l'amour avec sa guitare !

 

Cette musique tu la sens, tu la ressens, tu la manges, tu la prends, tu la partages…

 

Ricardo Baliardo pensait disparaitre avec son art ! Pourtant il s'est évertué à laisser des successeurs, il aurait plus de 25 enfants avec plusieurs femmes.

 

Comme Manitas de plata ne jouait pas de la même manière que Django Reinhardt, celui qui "remplacera" Ricardo ne jouera pas de la même manière. Il n'aura pas son doigté mais il aura le même amour de leur communauté à partager.

On doit sentir le soleil, la mer, la chaleur, le sel, le sang bouillant…le sourire…

 

J'ai ressenti des frissons il y a peu de temps en écoutant un jeune jouer de la guitare et chanter !

Beaucoup d'autres existent, que je n'entendrais peut-être jamais !

Combien y a-t-il de Manitas de Plata dans le monde ?

 

Il marche sur ses traces, il le prend pour modèle, il est de la même origine, il est surement son fils spirituel, du moins, à mes yeux !

Je me fiche que beaucoup disent qu'il n'est qu'une pâle copie de l'original, je me fiche qu'on me dise: "Mais qu'est-ce que tu lui trouves ?" Je sais ce que sa musique me procure !

Oui, c'est Kendji Girac.

 

Il est jeune, il veut faire connaitre cette musique qui le berce depuis tout petit. Il veut changer les mentalités sur la communauté des gitans camarguais entre autres !

Attendons quelques années et voyons si le petit a bien grandi !

Commenter cet article