Ecole Privée VS Ecole Publique

Publié le par systeme-d-pour-fauches

 

Toujours au niveau de la réforme des rythmes scolaires, pouvez-vous m'expliquer pourquoi les écoles privées ne passent pas elles-aussi à la semaine de 4 jours et demi ?

 

Il est prouvé que les résultats obtenus par les écoles privées sont supérieurs à ceux des écoles publiques.

Bien avant 2008, beaucoup d'écoles étaient passées à la semaine de 4 jours et pourtant, les résultats étaient là !

 

Comme quoi la réussite ne dépend pas du nombre de matinées travaillées, mais des programmes travaillés les matins !

Les travaux manuels, le sport, la musique, l'anglais, les sciences, la géographie peuvent être étudiés l'après-midi !

 

Le matin, on préfèrera les maths, le français, l'histoire.

 

Le matin, l'esprit est plus apte à emmagasiner les matières à mémoriser. Les multiplications, les difficultés orthographiques, grammaticales, les règles seront mieux intégrées en début de journée !

 

L'aprè-midi, l'esprit est aussi en éveil mais il est plus réceptif à l'oral, ou aux activités physiques ! Ca ne veut pas dire que l'anglais ou la géo ne sont pas importants, mais on utilise plus d'imaginaire ou simplement d'images ! ce ne sont pas les mêmes parties du cerveau qui sont sollicitées !

 

Le mieux serait qu'un enfant participe pleinement à l'enseignement. Ingurgiter des données sans rien dire lasse l'enfant, il déconnecte rapidement. S'il peut poser des questions, s'il est actif, il cherchera mieux à comprendre. Plus de travail en commun, peu de travail individuel, juste pour une évaluation, histoire de voir…ce qu'il y a à revoir et pour qui ! Chaque enfant avance à son rythme et justement, ce rythme il faut le respecter.

 

Le rythme d'un enfant n'est pas identique à celui de l'adulte, le rythme d'un enfant de 3 ans, 6 ans, 10 ans différe totalement de celui d'un collégien. Ca s'explique par les stades physiques et psychologique que les enfants traversent pendant toute leur enfance et ce jusqu'à l'âge adulte.

 

La croissance: l'enfant grandit pendant son sommeil. Le sommeil à privilégier est celui avant minuit mais il n'est pas bon de réveiller un petit pendant la période de sommeil profond. Il faudrait qu'il se réveille de lui-même ! Pas besoin de le secouer, les bruits de la maison suffiront à lui faire ouvrir les yeux à la fin d'un des cycles de sommeil qui durent généralement 20 minutes.

 

Le développement cérébral dépend de l'environnement familial depuis la vie in utero. La langue, l'accent, les goûts, les odeurs, la musique, le métier des parents, la place dans la fratrie…des zones du cerveau s'activeront différemment selon que l'on soit enfant de musicien, bilingues, faisant partie d'une famille nombreuse…

 

L'éducation avec tout ce qu'elle entraine: respect de l'autre, règlement à suivre (pas taper, prêter…) les horaires qui rythment la journée. Heure du coucher, heure de manger…

 

S'il y a un fil conducteur basé sur ce qui précède, chaque grande étape de la vie de l'enfant va activer une partie du cerveau. En même temps ces étapes apportent une grande fatigue générale.

Le sevrage (quel que soit l'âge), les crises de croissance (à certaines époques, l'enfant fait une poussée spectaculaire, des douleurs peuvent apparaitre), l'âge de raison: 7 ans (Une période pendant laquelle l'enfant prend conscience de son existence et va commencer à se poser des questions existentielles, c'est très perturbant pour lui, il fait des cauchemars, peut même refaire pipi au lit ! Ensuite il y a la dizaine à passer, c'est plus psychologique que physique, mais ça marque beaucoup ! La puberté (l'âge bête), une époque où le jeune ne sait plus qui il est ! Il quitte l'enfance pour entrer dans le monde des ados, les pré-adultes !

 

Il est donc impensable que tous ces élèves aient le même rythme scolaire !

 

Les maternelles doivent avoir  des horaires différents des primaires et les primaires des collégiens !

Ne serait-ce pas suivre le biorythme des enfants, la chronobiologie ?

 

Pour les parents, il y a aussi une responsabilité énorme dans l'échec scolaire des enfants: Le non respect des horaires de coucher, des repas. Même en vacances, les enfants doivent avoir un rythme, les heures décalées ne doivent être qu'occasionnelles.

Le matin d'école, pas de télé, elle perturbe l'esprit de l'élève, il vaut mieux lui laisser utiliser son imagination et jouer avec ses jouets non électroniques. Un petit déjeuner à base de sucres rapides et lents, une boisson chaude ou froide à base de chicorée de préférence si l'enfant aime ! Ca aide à la concentration.

 

Encore une chose pour le bon développement intellectuel de l'enfant, le contact physique, câlins, bisous, mais aussi des mots encourageants: "Je suis fier de toi !", "Je t'aime !"

Commenter cet article